Massages et réflexologie à ND de Gravenchon
 

LE SUEDOIS

 
Vign_1516911517_20_nouveaute-aroma-institut-nicequi-ne-reverait-pas-de-lassociation-dun-massage

Le massage suédois a été élaboré par le Suédois Per Henrik Ling (1776-1839), qui fut à la fois médecin, enseignant et poète. Ling est toutefois surtout connu pour sa méthode de gymnastique dite « suédoise » (Svenska Gymnastikens). Il l’a enseignée à la première école de gymnastique qu’il a fondée à Stockholm en 1814, et dirigée jusqu’en 1836, le Royal Gymnastics Central Institute. Les manoeuvres de base sont restées les mêmes depuis des générations.

 

Ce n’est qu’en 1900 que le massage suédois a été reconnu dans le monde, en partie grâce à son fils Hjalmar qui a poursuivi son enseignement. Mais surtout grâce au médecin britannique Mathias Roth qui s’est opposé aux détracteurs de Ling en publiant le premier livre en anglais sur les fondements de sa méthode. P.H. Ling considérait le terme « massage » comme trop général pour désigner sa technique et, si nous l’avions écouté, elle se nommerait aujourd’hui : « exercices passifs du malade ». Le massage suédois s’est implanté en Amérique vers le début du XXe siècle, partout où se sont installés les immigrants scandinaves. De nos jours, ce massage est le type de massage le plus populaire aux États-Unis et en Europe.

 

Son créateur, P.H. Ling s’est inspiré des connaissances en physiologie, en anatomie et des concepts d’éducation physique des peuples nordiques. Il a également mis à profit son expérience du mouvement en tant que maître d’escrime et ses connaissances des techniques de massage ancestrales utilisées par les médecins gymnastes à l’époque gréco-romaine. Un dernier élément est venu compléter les règles de base de son approche : le pouvoir de la pensée sur le corps.


La technique comporte plusieurs manœuvres de base qui sont restées les mêmes depuis des générations :

  • L’effleurage : cette manœuvre a souvent lieu au début et en fin de massage. Elle consiste à réaliser des mouvements lents et rythmés en direction du cœur afin de détendre et préparer l’individu aux autres manœuvres.
  • Le pétrissage : réalisé à l'aide de la pulpe des pouces et des doigts, cette manœuvre vise à améliorer la circulation sanguine et détendre les muscles. Les tissus souples du corps sont étirés et malaxés en profondeur.


  • La friction : la friction constitue la partie la plus puissante du massage. Elle vise à assouplir les tissus tout en cassant les nœuds. Ici, le masseur presse les tissus du massé à l'aide de sa main, de ses doigts ou de ses pouces via un mouvement circulaire.


  • La percussion : les percussions sont des coups rythmés réalisés à l'aide des mains, des doigts et des poings. Débutant lentement, les coups s'accélèrent au fil du massage puis ralentissent.


  • La vibration : les vibrations permettent de stimuler les terminaisons nerveuses via une pression très douce des doigts et des mains sur les tissus. Cette pression provoque des tremblements rapides qui agissent sur les systèmes nerveux, musculaire et lymphatique.


Ces manœuvres permettent de solliciter tous les muscles et de les travailler en profondeur. Exécutées dans un ordre spécifique, elles créent des effets similaires à ceux obtenus par la gymnastique.

 

La chaleur d'une composition unique d'huiles essentielles, d'huiles végétales bio et de cristaux de menthol contraste avec l'application finale d'un gel fondant, raffermissant et tonique au romarin. Effet "glaçon" immédiat !

 
Vign_skald

Le côté surprenant de ce massage ? Les techniques énergiques de ce massage s'accompagnent de chants Vikings stimulants !

 
Vign_orient_ame_notre_dame_de_gravenchon_coordonnees_155241381

Sommaire et tarifs des Massages Toniques : cliquez sur l'image

 
CONTRE-INDICATIONS 

Comme pour tout massage, cette pratique est déconseillée aux personnes souffrant des pathologies suivantes : 

- fracture ou opération récente,
 
- troubles circulatoires (phlébite, thrombose, varices),

- troubles cardiaques (artériosclérose, hypertension),

- diabétiques,

- infection,

- plaie récente ou en phase de guérison,

- inflammation aiguë ou ecchymoses.

Le Menthol peut interférer avec les traitements homéopathiques, demandez conseil à votre homéopathe.
©Tous droits réservés à l'INPI n° 3944963